Cliquez , lisez , respirez … Bienvenue Chez Leyla

Articles tagués ‘coup de coueur’

Ab-so-lu-ment dé-li-ci-eux : Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Et la Magie s’opère : Leyla en bonne acheteuse compulsive de livre qu’elle est se promenait dans Paris à la recherche de nouvelles lectures. Abonnée France loisir et ayant la chance d’être tombée sur une vendeuse aux excellents conseils (j’ai d’ailleurs envie de lui dire merci, merci et encore merci ) , elle se retrouva avec un exemplaire du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates .

C’est un très beau roman épistolaire . J’ai passé un très bon moment, je vous le conseille vivement . Ahamm s’était écriée la pseudo sceptique que je suis  (pseudo car elle finit généralement toujours pas céder ) . Je pris donc le livre entre les mains, le retourna afin de lire le résumé , histoire au moins d’avoir une idée quand même . Et puis abracadabra …

Une lecture …. et une ile des plus charmantes !

Dès les premières phrases du résumé, j’étais sûre d’une chose : j’allais tomber sous le charme de ce livre. Pourquoi ? Parce que déjà un livre avec un nom aussi fou, loufoque que le  »cercle littéraire d’amateurs d’épluchure de patates  »on ne pouvait être que séduite. De plus, j’avais eu  le temps de me familiariser avec certains mots clés contenus dans la 4eme de couverture et qui ont plus qu’attirés mon attention : ‘’ juillet 1946 ‘’ (je suis une passionnée des livres relatant la deuxième guerre mondiale ou l’après guerre mondiale ), ‘’ Guernesey ‘’ ( tiens tiens un endroit que je ne connais pas , j’irai chercher sur Zoozle une fois chez moi 😛 ) .

Guernessey

Drapeau de Guernessey



Un fa-bu-leux roman épistolaire :

Nous suivons Juliet une jeune auteur qui vit à Londres et qui cherche matière à son prochain roman. Pendant la deuxième guerre mondiale, Juliet  écrivait des chroniques qu’elle signait sous le nom d’Izzy Bickerstaff.

Je n’ai jamais été une fervente lectrice de l’épistolaire. J’ai toujours cru que cela m’ennuierait et qu’avec des lettres on ne pouvait être complètement happée par le livre. J’avais tout faux et Annie Barrows & Ann Mary Shaffer m’ont prouvé le contraire !!! Je me suis prise une grande claque, mais une grande claque emplie d’un moment de lecture fort en émotion !

Poursuivons donc ^^. Juliet est loin de se douter que son prochain thème de roman arrivera à elle plus vite qu’elle ne le croit.  Charles Lamb va aider le destin à se réaliser !!

Juliet reçoit un jour une lettre d’un inconnu  (Dawsey Adams) de Guernesey ( une île anglaise aux larges des côtes françaises ) . Leur point commun ? Leur amour de Charles Lamb.  Très vite s’engage une correspondance entre eux. Celle-ci est à la fois touchante et émouvante. Puis peu à peu Dawsey Adams lui parle de plus en plus de l’île, de ses voisins avant …. d’évoquer leur cercle littéraire d’épluchures de patates. Juliet est conquise et je le suis tout aussi qu’elle. J’ai presque eu envie de demander  à Dawsey  s’il pouvait m’accepter au sein de son cercle.

Une petite leçon d’histoire :

Ce que j’ai le plus aimé c’est que le livre soit ancré dans le passé, et finalement j’avais toujours des choses à apprendre concernant l’après guerre des habitants britanniques (et en particulier ceux de Guernesey). L’auteur mélange les genres avec perfection : entre réalité et fiction et sait aussi bien jouer avec nos émotions : entre drôlerie et émotion. A travers les lettres que s’échangent Juliet et Dawsey et par la suite avec les autres membres du cercle, on découvre peu à peu le quotidien de ces gens pendant la deuxième guerre mondiale. Qui l’eut crut, qu’un cercle littéraire serait créer suite à leur amour du cochon roti …. Et que grâce à lui on rencontrerait d’autres auteurs  tel que Jane Austen , Charles Lamb ou encore Sénéque . Presque comme si on mettait un livre dans un livre .

Des personnages attachants :

Juliet finit par se prendre d’amour pour l’île et décide alors de s’y rendre afin dit elle d’en apprendre davantage. Je dois vous dire que les personnages qu’elle y découvre sont tous aussi attachants les uns que les autres : entre Isola Priby , et l’excellente Amelia Maugery dont on devine son extrême douceur et son coté grand-mère poule . Et puis il y’a Sidney son éditeur et ami , j’ai particulièrement aimé son personnage : il est doux, gentil , avenant et d’excellent conseil ( je rêverai d’un éditeur comme lui ) .

Mais c’est surtout les souvenirs et l’âme d’Elizabeth qui commence à planer au dessus de Guernesay , et dont Juliet se sent de plus en plus proche . Peu à peu l’auteur ( ou devrais-je dire les auteurs ) nous révèle son histoire et on ne peut penser qu ‘a une chose : quelle femme incroyable et courageuse !

Un vrai coup de coeur des leylies : un moment dé-li-cieux , un régal !!!

Arrivée à plus de la moitié du livre, j’ai eu quelques appréhensions concernant la fin notamment . Mais je peux vous assurer que je n’étais pas déçue, le livre s’achève sur une touche finale tout à fait charmante (je ne saurais pourquoi j’emploie ce terme mais c’est celui auquel pense mon esprit à l’instant ) .

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est un petit en-cas ,un dessert un peu comme un fondant au chocolat : dégustez le .. attendez un peu … laissez le fondre délicatement … Et dès qu’il est fini : redemandez-en encore !

Pour résumer en deux mots : LISEZ-LE !!!!! Et si vous ne le faites pas , je sors les crocs et je vous mordrai  . Plus sérieusement, je vous garantie un moment de lecture des plus agréables et je suis même prête à parier que vous ne pourrez le lâcher avant de l’avoir terminé et que vous passerez tout comme moi des nuits blanches . A consommer donc sans modération ^^

Ceci est une lecture commune de Livraddict , je vous invite donc à consulter les autres avis :

Anneso ,Pauline ,Véro , Tiphanie ,Nane, Lagrandestef,



Publicités

Nuage de Tags