Cliquez , lisez , respirez … Bienvenue Chez Leyla

Articles tagués ‘Sérue Mania night’

Et vous , que faites -vous dans la vie ?

Mais qui est Dexter Morgan ..

My name is Dex !

Dans la vie je suis un sérial killer .En fait pas tout à fait , je veux dire par là que je suis pas que ça . La journée, je m’appelle Dexter Morgan , je travaille pour la police de Miami , je suis analyste en tâches de sang . Dès qu’il y’a une scène de crime ( et croyez moi qu’il y’en a ici à Miami ) on m’appelle . J’analyse tout : du simple suicide au criminel . Des crimes en tout genre passent sous ma main, mais la police a beau être doué et armée  d’experts comme moi , il n’en demeure pas moins qu’elle ne parvient pas à résoudre tous les crimes . Et c’est là aussi où j’interviens ! Pas question pour moi du tuer des êtres innocents : je suis peut être ce que l’on pourrait appeler : un sérial killer gentil ? Pas tout à fait vous disais-je tout à l’heure ..

En fait, j’ai été adopté : Harry mon père était un flic et à Miami, il était drôlement connu . Mais parfois, il ne parvenait pas à résoudre certaines affaires, ou du moins à prouver certaines affaires . Je m’explique ! Pas la peine de travailler à la criminelle pour savoir que sans preuves on ne fait rien . Mais mon père avait ce que certains pouvaient considérer comme étant : l’instinct ou le flair si vous préférez. Oui, c’est cela mon père avait le flair pour connaitre les criminels mais hélas peu de preuves pour pouvoir les inculper . Alors quoi ? Ou est la justice ? Dire que nous sommes censés être la première démocratie au monde ! Quelle démocratie qui laisse filer entre ses mailles les pires criminels , les pires sérials killers . Il fallait une justice aussi pour ça . Il fallait que ces crapules payent elles aussi , et si elles étaient parvenus à passer entre les mailles du filet de la police, elles ne passeront surement pas par les miennes .

Dès mon plus jeune âge, je vous une passion dévorante envers certaines choses ; bizarres disait mon père . Je m’amusais à disséquer certains animaux. J’avais cette envie, cette pulsion tout au fond de moi : de tuer . Je me sentais enfin renaitre, je me sentais moi-même. Mais la société n’accepte pas les gens comme moi : nous sommes des détraqués, des tueurs, des fous furieux. Et oui ! Car même notre sacro sainte société a ses codes et ses normes. Et si l’on ne les respecte pas, alors très vite : on se retrouve en dehors du filet.

Mon père a appris ça et s’est dit : qu’il pouvait joindre l’utile à l’agréable ! Ma passion destructrice, qui se consumait au fond de moi devait servir à quelque chose : à rendre service à notre société justement, à éliminer ceux qui n’ont jamais été jugés, ceux qui sont toujours en liberté alors qu’ils devraient être mort .

Gentil vous disais –je , car je ne tue jamais d’âmes innocente . En cela, le code d’Harry ne me le permettrait tout simplement pas ! Je ne tue que ces tueurs, qui n’ont pas pu être jugés. Mais avant tout, je dois m’assurer de leur culpabilité . Je dois donc me montrer plus futé que la police, plus futé que ces agents qui passent leur vie à analyser les cadavres.

Alors je mène mes petites enquêtes, et lorsque je trouve enfin ce ripoux qui a commis plusieurs meurtres et qui n’a jamais pu être attrapé : je le tue . Cependant, je dois me montrer prudent , je dois tout prévoir à l’avance … Et maintenant c’est de plus en plus difficile , non que je sois devenu moins professionnel qu’auparavant ou moins intelligent : non maintenant , je suis marié à Rita une femme qui m’a été présenté par ma sœur , et maintenant j’ai un enfant , ou trois pour être exact car elle-même n’en –a-elle pas eu déjà avec son précédent mari ? Je ne pensais pas m’attacher à Rita, je ne pensais que j’allais faire comme tous ces trentenaires : banlieue chic, monospace, week end randonnée avec les enfants .. Et pourtant ne suis pas tombé dans le piège moi aussi ? Mais c’est là ou les choses se compliquent. Car si moi ne me suis-je pas plié en quelque sortes aux codes de la société , ce n’est pas le cas pour tous les criminels qui courent encore en liberté . Alors je dois poursuivre, pour le bien de ma famille, pour le bien de Rita , je dois poursuivre mes activités . Toujours selon le même rituel , toujours en conservant une trace de chacune des victimes que je tue , toujours en me débarrassant des corps grâce à mon bateau avec lequel je sillonne les plages de Miami..

Et dans cette saison 4 ?

Dans cette saison 4 , voilà ou se situe notre cher Dexter ! Désormais marié et père, il n’en demeure pas moins un serial killeur . Mais justement : comment allier les deux ? Et si l’un finissait par détruire l’autre ? Est-ce que la famille est vraiment ce qu’il y’a de plus important ?

Tout au long des épisodes que l’on savoure et que l’on suit avec ivresse , Dexter ne cessera de se poser les mêmes questions . Il est fatigué , entre un bébé et une scène de crime et une femme : le voilà devenu multi-tâche !

Mais les enquêtes elles ne s’arrêtent pas . A Miami cette fois , alors qu’un de ses anciens loups ( ex agent du FBI Lundy ) revient à la charge pour une histoire veille de plus de trente ans . Toujours le même cycle, toujours les mêmes victimes mortes de la même façon. Un nouveau tueur fait rage aux Etats Unis : le tueur de la Trinité . Trinité, car il tue par un cycle de 3. Trois victimes dans chacune des villes , trois meurtres avec les mêmes rituels . Lundy est obsédé par la Trinité, il consacre jour et nuit à chasser ce criminel : découvriras-il enfin de qui il s’agit ?


Des apparences parfois trompeuses :

Peu importe ! Dexter se met à la chasse de ce nouveau criminel, le traque lui aussi et commence peu à peu à vouer une véritable passion pour ce tueur. Et oui car il semblerait que les deux êtres aient un point commun . Lequel ? Tous les deux mènent apparemment des vies normales et essayent de se fondre dans la masse. Personne ne se doute que derrière cet être se cache en réalité …

A trop vouloir jouer avec le feu, on finit par se bruler. Dexter ne rend il donc pas compte ? Et s’il avait trouvé un ennemi plus fort que lui et bien plus intelligent? Au début il croit naïvement que ce dernier a des choses à lui apprendre alors il ne cesse de l’observer, de le guetter ….

Harry est mort mais son fantôme est toujours là, n’est il pas en  réalité cette conscience enfouie au fond de lui-même ? Ne lui avait-il pas dit que mener une vie de famille avec femme et enfants serait impossible pour lui ? Mais les codes d’Harry ne l’ont pas tout à fait quitté, il est temps de reprendre la situation en main. Oui mais voilà, parfois c’est trop tard ……

Ouch !

See you Soon !

Que dire du dénouement ? Que dire de la fin de cette saison ? Si je commençais à parler, à tout vous raconter, je finirais pas tout vous révéler et donc à spolier. Et ça je ne le veux pas, tout ce que je peux vous dire , tout ce que je peux vous assurer : c’est  que vous ne pourrez pas rester cloué à votre chaise . Les dernières minutes de la saison défilent. Les yeux grands ouverts, la porte fermée, me voilà en vrai enquêtrice : je guette aussi. Debra est bien plus maligne qu’on ne  le croit, elle aussi traque le même tueur et elle aussi avance, certes moins vite que son frère , mais finit par découvrir une partie de la vérité et du passé de son père aussi .

Le rideau tombe,  mes lèvres se crispent et j’ai juste envie de crier : nonnnnnnn pourquoi ? Revoilà Canal + nous annonçant une nouvelle série pour la semaine prochaine.

Quoi c’est déjà fini ?

A un moment de ma vie j’ai cru peut être que j’allais en finir avec cette histoire de passager noir, maintenant je sais que non …. Vous croyez me connaitre mais en réalité vous ne me connaissez pas, je ne suis plus exactement le même que celui de la saison 4 : je suis quelqu’un de brisé , qui ne croit plus en rien . Vous souhaitez des réponses peut être ? Et bien je n’ai qu’une seule chose à vous dire : RDV à la saison 5  ..

Rita et Dex : une famille normale ?

Publicités

Nuage de Tags